• Ruth

Pourquoi le message de Rachel Rodgers est important pour toutes les femmes

Si parler d'argent est quelque chose qui vous dérange, il est possible que vous ne soyez pas fan de Rachel Rodgers. C'était mon cas avant d'écouter son podcast.

Rachel Rodgers est une avocate africaine-américaine spécialisée en propriété intellectuelle, et une business coach dont la mission est "d'aider chaque femme qu'elle rencontre à devenir millionnaire".

Elle est la créatrice du podcast "Hello Seven" et a écrit un livre qui sortira au printemps 2021, intitulé "We Should all be millionnaires".


Je la suis depuis quelques mois et j'ai bondi d'excitation quand Clotilde Dusoulier (l'invitée de l'épisode 13 du podcast) l'a citée comme personnalité inspirante, en mettant an avant le fait que Rachel Rodgers est "unapologetic". Qu'elle ne s'excuse pas d'être qui elle est ou de dire ce qu'elle dit.


Et c'est aussi une des choses que j'admire particulièrement chez elle. Elle assume entièrement le fait de ne pas être dans les standards.

Elle parle librement de son corps, de sa morphologie. Elle poste aussi bien des photos d'elle-même parfaitement réalisées par des professionnel.les que des selfies pris au smartphone à son retour de sa session de running.

Elle prend de la place et elle en impose : il faut l'entendre rire ou jurer dans son podcast.

Cette femme est une invitation à être soi-même, sans s'excuser et sans demander la permission. Et ça fait tellement de bien !


C'est aussi elle qui m'a réconciliée avec le concept même d'argent.

En l'écoutant, je me suis rendue compte que j'avais intériorisé des croyances extrêmement négatives liées à l'argent. Dans mon esprit, l'argent pourrissait les gens, les relations entre les gens. L'argent était quelque chose de sale, de nécessaire mais de fondamentalement mauvais.

Alors, forcément, la première fois que j'ai écouté le podcast de Rachel Rodgers, ça a un peu résisté dans mon esprit. Il faut dire qu'elle démarre son trailer par un franc :

Je crois que chaque femme devrait souhaiter être millionnaire. Si vous êtes d'accord avec moi, ce podcast est pour vous. Et si vous êtes en profond désaccord avec moi, alors ce podcast est sans aucun doute fait pour vous.

Etant en profond désaccord et fortement intriguée, j'ai continué à écouter. Et well... c'est dur d'être en désaccord avec elle.

Rachel Rodgers perçoit l'argent comme un outil de libération de la femme et en particulier de la femme noire. En effet, sans pouvoir financier, dur de se prendre en charge, d'assurer un avenir à ses enfants, de décider pour soi-même ou d'avoir un réel impact politique.


Le dernier point est particulièrement vrai pour les Etats-Unis, moins en France.

Mais c'est aussi ce qui m'a fait me demander si son message n'était pas typiquement américain et s'il pouvait aussi s'appliquer à l'afropéenne que je suis.

En effet, Rachel Rodgers vit dans un pays où la population noire a historiquement été tenue éloignée de l'accumulation de richesse, avec une accession à la propriété plus difficile, des salaires plus bas (en particulier pour les femmes) ou des destructions pures et simples de leurs biens et de leurs vies s'ils arrivaient à s'enrichir.


Or ce n'est pas comme ça que je me suis construite. Je suis née en Côte d'Ivoire, dans un pays d'Afrique où la population était noire en très grande majorité. J'ai donc grandi avec l'idée que des personnes noires pouvaient être riches, voire très riches. Et ce, sans être inquiétées.


Pourtant, le message de Rachel Rodgers résonne pour moi... Il faut croire que cette construction mentale n'a pas tenue face aux réalités de la vie en France.

Et surtout de mes premières années pendant lesquelles j'étais étudiante à tout petit budget et titulaire d'une carte de séjour à renouveler chaque année (rien de tel pour anéantir la confiance en soi d'une personne).

Par la suite, j'ai bien gagné ma vie, dans de bons postes, mais le mal était déjà fait. Et dans ma tête, je ne pouvais pas prétendre à beaucoup plus.


Vous comprendrez mon enthousiasme à la découverte du travail de Rachel Rodgers.

Une telle femme donne la permission aux autres femmes d'être pleinement elles-mêmes.

Elle leur donne la permission de rêver en plus grand.

Elle leur montre qu'il est possible de s'enrichir sans perdre son intégrité.

Et elle leur montre qu'il est possible de concilier un business florissant et une vie de famille.


Et vous, que pensez-vous du message de Rachel Rodgers ?



Pour aller plus loin sur le sujet, voir le documentaire de Grandeur Noire sur Black Wall Street ou le documentaire Netflix "The Racial Wealth gap", sur les inégalités d'accumulation de richesse entre les populations noires et les populations blanches aux Etats-Unis.

17 vues0 commentaire