• Ruth

"Les enfants vont bien" - un mantra à adopter

Alors que la fermeture des écoles irlandaises touche (peut-être) bientôt à sa fin, j'avais envie de vous partager une pensée que je m'entraine à adopter quand ma culpabilité maternelle me titille.

En étant en permanence à la maison avec mes enfants, il y a bien des choses que j'ai dû faire pendant leurs temps d'éveil... Chose que j'évitais au maximum avant les confinements successifs. Mais c'était ça ou vraiment, je laissais de côté tous mes projets personnels (pas une option pour moi).

Mes enfants grandissent en plus, donc ils arrivent à s'occuper calmement sur des moments de plus en plus longs.


Et pourtant, à chaque fois que je ne fais pas quelque chose que j'ai intériorisé comme faisant partie d'un rôle idéalisé de la "maman parfaite", j'ai tendance à me sentir coupable, à m'en vouloir. Par exemple, chaque fois que je ne joue pas activement avec eux, que je ne leur lis pas un livre, que je ne leur dégote pas une activité manuelle sur Pinterest ou autre, quand je les laisse à leur papa le weekend pour pouvoir travailler,... Bref ! vous voyez l'idée.

Et tout ça, alors même que je fais toutes ces choses hein... Juste, pas 100% du temps. Et c'est impossible !

Quand ils sont à l'école ou à la crèche, ils sont encadrés par des personnes dont c'est le travail de ne faire QUE ça sur le temps où ils sont sous leur responsabilité.

Ce qui n'est pas mon cas. Pendant le temps où mes enfants sont avec moi, je dois aussi m'assurer qu'ils vont avoir un bon repas, qu'ils vont avoir des vêtements propres, qu'ils vont se coucher pas trop tard, être propres. Sans compter l'école à la maison pour le grand qui entre en CP l'année prochaine et des activités d'éveil pour la petite. Sans compter quelques moments pour moi dans tout ça, histoire d'être moi aussi propre, à peu près habillée, pour pouvoir souffler ou travailler...


Mais à quel moment, en fait, a-t-on décidé qu'il fallait faire tout ça (en même temps et à la perfection!) pour être une bonne maman?


Et je sais que je ne suis pas la seule à ressentir ça...

Une maman (de 3 enfants dont un tout petit bébé) au parc me disait avec un air abattu qu'elle n'arrivait pas à faire travailler ses deux grandes filles. Et ça, alors même que l'école où vont ses filles n'envoyait rien pour animer des éventuelles sessions de travail à la maison. Et qu'elle était au parc avec ses enfants tous les jours, à leur parler, à les stimuler. Quand on sait l'énergie que ça demande d'habiller des enfants en hiver et de sortir les faire jouer dehors.

Une autre de mes bonnes amies me confiait aussi qu'elle avait l'impression de ne faire "que" lire des livres toute la journée avec sa fille de 3 ans. Ce qui en soi est juste génial et déjà énorme !

Et discuter avec elles m'a particulièrement fait écho parce que de mon côté, j'avais l'impression de ne faire faire "que" le travail d'école et de ne pas assez jouer avec mes enfants. Le plus drôle c'est que j'étais capable de voir l'énorme boulot qu'elles faisaient avec leurs enfants et l'amour qu'elles y mettent, mais que je suis incapable de le faire pour moi-même.


Je me soigne donc, et c'est l'objet de ce billet... Partager ma pensée-médicament.

A chaque fois que ma culpabilité maternelle s'invite quand je laisse mes enfants vivre leur vie et faire des jeux libres...je me répète "les enfants vont bien".

Parce que c'est le cas. Je sais que je mets tout en oeuvre pour les accompagner correctement, pour leur proposer des activités d'éveil, pour suivre leur rythme.

Mais me rappeler activement qu'ils vont bien m'aide à continuer à jongler avec les autres choses que je dois ou souhaite faire, même pendant leur temps d'éveil.


Si ce sujet vous parle et que c'est aussi une problématique que vous rencontrez, je vous invite à (ré)écouter l'épisode enregistré avec Licka Sarr. Elle est accompagnante à la parentalité et son approche déculpabilisante m'a réellement séduite.


J'espère de tout coeur que cette pensée vous aidera aussi à avoir plus d'indulgence envers vous-même. Et je suis curieuse de lire les pensées qui vous aide à aller dans cette voie !


19 vues0 commentaire